OVNIs et Êtres vivants d'ailleurs
Bonjour, bonsoir Invité(e),

Une inscription permet l'accès complet au Forum. Vous y trouverez des informations, des témoignages et des discussions sur les Phénomènes de contact et d'enlèvement et les Phénomènes Aérospatiaux non identifiés. Phénomènes vécus par de nombreux témoins et expérienceurs partout dans le monde.

Nous abordons ouvertement une vision complémentaire à l'ufologie conventionnelle et un débat pragmatique. En plus de l'aspect matériel des phénomènes, pensez l'intelligence étrangère qui interfère avec la conscience humaine. C'est important pour pouvoir avancer. Changez votre regard!

Bienvenue,

L'Équipe du forum



 
AccueilRechercherTémoignerS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Cas - L'incident du Nimitz

Aller en bas 
AuteurMessage
Alpha Centauri
Admin
Alpha Centauri

Age : 36
Messages : 570
Date d'inscription : 07/06/2015
Localisation : Liège, Belgique

Cas - L'incident du Nimitz Empty
MessageSujet: Cas - L'incident du Nimitz   Cas - L'incident du Nimitz Lien_grisMer 19 Sep - 23:34

L'incident du Nimitz


Vidéo: The Nimitz Encounters, 15/11/18. YouTube

En bref

Wikipedia PDF

L'incident du Nimitz fait référence à la rencontre avec confirmations radar-visuel, survenue en novembre 2004 au-dessus du Pacifique à l'ouest des côtes de San Diego, entre un ovni et des avions de chasse du groupe aéronaval Carrier Strike Group 11 de l'US Navy, dont le porte-avions USS Nimitz est le navire amiral. En décembre 2017, le département de la Défense des États-Unis a confirmé officiellement l'existence de cet incident ainsi qu'une vidéo infrarouge de l'objet prise par l'un des chasseurs (2).

Cas - L'incident du Nimitz 125
Photo: Le porte-avions USS Nimitz.
PH2 Matthew J. Magee/Navy photo, navsource.org

Le récit détaillé de l'incident fut pour la première fois publié en 2015 par un proche de l'un des pilotes impliqués, sur un blog américain spécialisé dans l'aviation militaire (3). Cette source n'a cependant revêtu un caractère d'authenticité qu'après la confirmation de l'incident, 13 ans après les faits (1). Suite à cette confirmation officielle, l'incident a été révélé par les principaux médias anglophones dans la presse écrite et sur les chaînes de télévision généralistes et d'information internationale américaines (4,5,6,7,8,9,10,11,12).

Les témoignages extraordinaires des pilotes n'ont en revanche reçu aucun écho médiatique en langue française, sinon pour citer brièvement l'existence de vidéos infrarouges (13,14,15). La presse francophone a davantage traité l'affaire sous l'angle exclusif de la révélation concomitante de l'existence d'un programme américain secret d'étude des ovnis (16,17,18,19,20). Une interview du commandant David Fravor, principal pilote impliqué dans l'incident, est cependant disponible dans une vidéo sous-titrée en Français (21).

Rencontre

Détection radar

Le croiseur USS Princeton dont le radar passif a été le seul à pouvoir suivre l'ovni.
Avant l'incident proprement dit, début novembre 2004, le croiseur lance-missiles de classe Ticonderoga USS Princeton, membre du groupe aéronaval Carrier Strike Group 11 rattaché à la troisième flotte des États-Unis, déployé pour une saison d'entraînement dans l'océan Pacifique à une centaine de kilomètres de la base navale de San Diego en Californie, détecte régulièrement deux semaines durant de mystérieux objets à l'aide d'un radar passif avancé de type AN/SPY-12,1.

«Les objets apparaissent soudainement à une altitude de 80.000 pieds, tombent vers la mer pour finir par stopper à 20.000 pieds en vol stationnaire. Ils disparaissent ensuite au-delà de la couverture radar ou remontent à grande vitesse tout droit vers le ciel.» - Opérateur radio de l'USS Princeton(1).

Cas - L'incident du Nimitz 126
Photo: U.S. Navy Michael J. Pusnik, Jr.

Confirmation visuelle

Lorsque le même événement survient à nouveau le 14 novembre 2004 aux alentours de 12 h 30 EST, un responsable des opérations du Princeton contacte deux F/A-18F Super Hornet (fleurons de l'US Navy à cette époque) alors en vol. Le premier avion de chasse est piloté par le vétéran Commander David Fravor, commandant de l'escadrille de chasseurs d'attaque VFA-41 Black Aces, assisté de son officier des systèmes d'armes au siège arrière ; le second chasseur est piloté par une recrue, le Lieutenant commander Jim Slaight, également assisté de son copilote, en tant qu'ailier. Ils venaient alors tout juste de décoller du porte-avions USS Nimitz pour un exercice de combat aérien de routine (2).

Cas - L'incident du Nimitz 127
Photo: Boeing F/A-18F Super Hornet. TSGT ROB TABOR, USAF

L'opérateur radio du Princeton demande en premier lieu à l'avion AWACS de l'escadron de surveillance aérienne VAW-117, qui assistait les deux F-18 dans leur entraînement, de les guider pour intercepter l'aéronef de nature inconnue. Mais alors que le radar du Grumman E-2 Hawkeye échoue à acquérir la cible en dehors d'un très faible écho inexploitable, l'opérateur du Princeton donne directement l'ordre aux pilotes des F-18 d'annuler leur entraînement pour investiguer le contact aérien non identifié, en mettant le cap en direction des coordonnées correspondant à l'écho radar stationnaire du Princeton. C'est à cet instant que l'opérateur radio demanda aux pilotes si leurs appareils avaient été équipés d'armes opérationnelles, ce qui n'était pas le cas (1).

Cas - L'incident du Nimitz 128
Grumman E-2 Hawkeye, le type d'avion de surveillance AWACS qui a échoué à acquérir l'ovni sur le radar.

Bien que les conditions climatiques ce jour-là sont idéales, avec une excellente visibilité sous un ciel bleu sans couverture nuageuse et une mer d'huile, aucun des quatre pilotes composant l'équipage n'aperçoit quoi que ce soit dans les airs en arrivant sur site, ni visuellement, ni sur leur radar. Cependant, en regardant vers le bas en direction de l'océan, ils aperçoivent une zone turbulente blanchâtre dans les flots de forme générale ovale, formée par des tourbillons et de l'écume de la taille approximative d'un Boeing 737, avec une zone plus calme et plus claire près du centre, comme si les vagues se brisaient au-dessus d'un objet immergé juste sous la surface7. Quelques secondes plus tard, il aperçoivent un objet particulièrement inhabituel flottant une quinzaine de mètres au-dessus des flots bouillonnants, non pas figé en vol stationnaire mais animé de mouvements rapides erratiques, de droite à gauche et d'avant en arrière, comme s'ils observait ou cherchait quelque chose. Fravor et Slaight décriront plus tard l'objet solide comme un grand Tic Tac blanc brillant de 10 à 15 mètres de long, entièrement lisse, sans verrière ni hublots, sans aile ni empennage, sans système de propulsion visible, sans émission de fumée de combustion ou de traînée de condensation (9,10,11,12,12,21).

En apercevant l'objet, Fravor tente une première approche calme en amorçant une descente circulaire en sa direction, laissant Slaight observer à plus haute altitude. Mais il indique que l'ovni empêche alors toute possibilité de dogfight en évitant son verrouillage radar par des manœuvres qualifiées par Fravor « d'impossibles » et « défiant la physique ». Alors que Fravor approche davantage de l'objet dans sa descente, celui-ci commence à s'élever dans les airs en prenant une trajectoire également circulaire mais inverse de la sienne, en miroir, conservant une certaine distance avec le F-18 (7,10,21). Fravor décide de changer de tactique et engage une manœuvre plus agressive en pointant le nez de son chasseur directement sous l'objectif, dans un plongeon vertical rapide afin d'effectuer une ressource sous l'objet. C'est à cet instant que l'ovni quitte brusquement les lieux dans une accélération fulgurante, disparaissant à l'horizon en moins de deux secondes, laissant les pilotes stupéfiés sur place (7,6,12,21).

Quelques minutes plus tard, l'opérateur radio de l'USS Princeton confirmera aux pilotes que l'écho radar se situe désormais à une position à nouveau stationnaire à une distance de 100 km des chasseurs. Selon le magazine Popular Mechanics, l'objet a dû voler à une vitesse supérieure à Mach 3.0 afin de pouvoir couvrir une telle distance dans le temps imparti. Après avoir perdu le contact visuel avec l'ovni, les deux F-18 étaient pratiquement à court de carburant et ont dû retourner se poser sur l'USS Nimitz (1).

« Je n'ai aucune idée de ce que j'ai vu. Cet objet volant n'émettait aucune fumée, n'avait ni aile ni rotor, et larguait complètement nos F-18. Mais je veux en piloter un.» — Cdt. David Fravor, New York Times (2).

Film infrarouge

Peu après le retour de la première équipe du Cdt. Fravor à bord du Nimitz, d'autres pilotes décollent avec des F-18 vers 15 h 0 EST, cette fois équipés d'une caméra infrarouge de type FLIR sur un pod de désignation. Cette caméra enregistrera une vidéo d'un objet volant évasif, dont une partie sera diffusée publiquement le 16 décembre 2017 en même temps que la reconnaissance par le Pentagone de la réalité de l'incident et de l'existence d'un programme d'étude des ovnis jusqu'alors tenu secret (22,23,24).

Cas - L'incident du Nimitz 129
Pod Damoclès de Thales à technologies laser et infrarouge FLIR.

Cette séquence est connue comme la vidéo 2004 "FLIR1" de l'USS Nimitz. Elle vient à l'appui d'un récit vieux de 13 ans, connu seulement depuis 2015 via une source alors non confirmée à l'époque (3,7).


Vidéo: To The Stars Academy of Arts & Science, 16/12/17. YouTube

Un second film infrarouge, connu sous le nom de vidéo "GIMBAL", a été diffusé en même temps que la vidéo "FLIR1". Bien que la plupart des médias montrent l'une ou l'autre vidéo pour illustrer l'incident du Nimitz, la vidéo "GIMBAL" (qui présente un objet de forme différente et des voix de pilotes audibles) n'a aucun lien avec ces événements survenus en 2004, et a été filmée sur la côte est des États-Unis à une date à ce jour inconnue (7).

Contexte de la révélation de l'incident

L'existence d'un bureau secret d'étude des ovnis dénommé Advanced Aviation Threat Identification Program (AATIP), c'est-à-dire "programme d'identification des menaces aériennes avancées", a été confirmée par le Pentagone et révélée dans la presse américaine le 16 décembre 2017, en parallèle à la confirmation de l'incident du Nimitz et la diffusion de la vidéo infrarouge de l'objet, plus d'une décennie après les faits.

L'AATIP a été créé en 2007 sous l'impulsion du sénateur américain Harry Reid, sous l'égide de la DIA et en étroite collaboration avec la CIA, l'US Navy et le milliardaire américain Robert Bigelow. Le but était d'étudier un certain nombre de cas où des ovnis violent l'espace aérien et interagissent parfois avec le personnel ou les installations militaires des USA, et plus précisément de définir la nature et le niveau de dangerosité du phénomène sur le plan de la sécurité nationale (2,22,25,23,24,26).

Ces révélations font directement suite aux dissensions internes provoquées par l'arrêt du financement du programme en 2012, avec comme point d'orgue la démission en octobre 2017 de l'officier du renseignement Luis Elizondo, directeur de l'AATIP durant dix ans, en protestation à la « culture du secret et au désintérêt de l'administration pour le sujet » (17).

Analyses critiques

Le journaliste essayiste Kyle Mizokami spécialisé dans les questions de défense et de sécurité a suggéré trois possibilités qui pourraient expliquer les observations de l'incident du Nimitz (1):

  1. Dysfonctionnement des équipements ou mauvaises interprétations : le radar de l'USS Princeton et les radars et capteurs électro-optiques des F-18 pourraient avoir tous mal fonctionné ; et l'équipage aurait pu mal interpréter un certain nombre de phénomènes naturels, comme le Soleil ou une nuée d'oiseaux.
  2. Nouveau type d'aéronef à la technologie inconnue et classifiée : si l'objet volant observé visuellement, par radar et par caméra IR était un avion secret testé par le gouvernement américain, il serait logique qu'ils soit gardé confidentiel, car l'objet en question a déjoué très facilement plusieurs F/A-18 Super Hornets, un jet considéré comme étant à la pointe de la technologie en 2004.
  3. Un vaisseau piloté ou drone intelligent d'origine extraterrestre à la technologie inconnue.

Le New York Times a inclus un avertissement en préambule de son article rapportant l'incident du Nimitz (2) : « Les experts préviennent que des explications terrestres existent souvent pour ce type d'incident, et que le fait de ne pas avoir d'explication ne signifie pas qu'un tel événement ait forcément des origines interstellaires. »

Le physicien américain Don Lincoln pense qu'il est « très peu probable que l'objet observé par les pilotes s'avère être une super-arme étrangère ou un vaisseau extraterrestre. » Il émet cependant ensuite le souhait que ces rapports fassent l'objet d'une enquête sérieuse approfondie car « le fait de considérer le maximum d'opinions possibles permet à la science de progresser, si possible dans le cadre ouvert de l'évaluation par les pairs. » Il termine en insistant sur le fait que « "non identifié" ne signifie pas forcément "soucoupe volante" ou "une super-arme russe". Ça veut juste dire quelque chose de "non identifié". » (27,28)

Le journaliste scientifique Dennis Overbye affirme que seul un « résidu tenace » de phénomènes aériens inexplicables reste après examen de tous les cas. Overbye souligne que certains de ces rapports proviennent d'observateurs qualifiés tels que des pilotes militaires. Cependant, conclut-il, « comme l'ont démontré la psychologie moderne et les neurosciences, nos sens sont un portail peu fiable vers la réalité, quelle qu'elle soit. » (29).

Selon le vice-président de la division R&D de Raytheon Steve Cummings, les images vidéo capturées par le capteur infrarouge de visée avancée (caméra FLIR), conçu par Raytheon et équipant ce jour-là l'un des F-18 de la Navy, ne sont pas une preuve définitive que les chasseurs poursuivaient un authentique ovni. Cummings note ainsi « pour en être certains, nous aurions besoin d'avoir accès aux données brutes pour les analyser. Les affichages visuels seuls ne sont pas la meilleure preuve. » (30)

Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « USS Nimitz UFO incident » (voir la liste des auteurs).

1. a, b, c, d, e, f et g (en) « That Time the U.S. Navy Had a Close Encounter With a UFO » [archive] [« Le jour où la marine américaine a eu une rencontre rapprochée avec un ovni »], sur Popular Mechanics, 18 décembre 2017 (consulté le 15 mars 2018)

2. a, b, c, d, e et f (en) Helene Cooper, Leslie Kean et Ralph Blumenthal, « 2 Navy Airmen and an Object That 'Accelerated Like Nothing I've Ever Seen' » [archive] [« 2 pilotes de la Navy et un objet à l'accélération jamais vue »], sur The New York Times, 16 décembre 2017 (consulté le 15 mars 2018)

3. a et b (en) Paco Chierici, « There I Was: The X-Files Edition » [archive] [« J'y étais : l'édition X-Files »], sur Fighter Sweep, 14 mars 2015 (consulté le 15 mars 2018)

4. (en) Eli Rosenberg, « Former Navy pilot describes UFO encounter studied by secret Pentagon program » [archive] [« Un ancien pilote de la Navy décrit une rencontre avec un ovni étudiée par un programme secret du Pentagone »], sur The Washington Post, 18 décembre 2017 (consulté le 15 mars 2018).

5. (en) Kelly Mccarthy, « Navy pilot recalls encounter with UFO: 'I think it was not from this world' » [archive] [« Le pilote de la Navy rappelle sa rencontre avec un ovni : "Je pense que ce n'était pas de ce monde" »], sur ABC News, 18 décembre 2017 (consulté le 15 mars 2018)

6. a et b (en) « 'Stunning' Tic Tac shaped UFO encounter by US Navy pilot? 'It was not from this world' » [archive] [« Rencontre avec entre un pilote de la Navy et un ovni stupéfiant en forme de Tic Tac ? "Ça n'était pas de ce monde" »], sur Fox News, 19 décembre 2017 (consulté le 15 mars 2018)

7. a, b, c, d, e et f (en) Martin Finucane, « This former Navy pilot, who once chased a UFO, says we should take them seriously » [archive] [« Cet ancien pilote de la Navy ayant chassé un ovni affirme que nous devrions prendre le phénomène au sérieux »], sur The Boston Globe, 16 janvier 2018 (consulté le 15 mars 2018)

8. (en) Hugo Daniels et Emily Saul, « STRANGER WINGS: US fighter pilots reveals close encounter with UFO 'shaped like 40ft tic-tac' and warns world leaders to take sightings seriously » [archive] [« Des pilotes de chasse américains révèlent une rencontre rapprochée avec un ovni "en forme de tic-tac" de 12 mètres et demandent aux dirigeants du monde de prendre ces observations au sérieux »], sur The Sun, 31 décembre 2017 (consulté le 15 mars 2018)

9. a et b (en) [vidéo] ABC : interview d'ABC avec le pilote David Fravor sur l'incident ovni de l'USS Nimitz (18 décembre 2017)  [archive] sur YouTube

10. a, b et c (en) [vidéo] CNN : interview du pilote David Fravor et de Luis Elizondo (18 décembre 2017)  [archive] sur YouTube

11. a et b (en) [vidéo] CNN : nouvelle interview du pilote David Fravor (19 décembre 2017)  [archive] sur YouTube

12. a, b, c et d (en) [vidéo] Fox News : interview de David Fravor sur son extraordinaire rencontre (20 décembre 2017)  [archive] sur YouTube

13. « Le Pentagone dévoile une vidéo montrant un possible OVNI » [archive], sur Le Journal de Montréal, 18 décembre 2017 (consulté le 15 mars 2018)

14. «C'est quoi ce truc ?» : les USA déclassifient des vidéos d’ovnis » [archive], sur Ouest-France, 12 mars 2018 (consulté le 15 mars 2018)

15. « États-Unis : une nouvelle vidéo d'un possible ovni déclassifiée » [archive], sur Dernières Nouvelles d'Alsace, 13 mars 2018 (consulté le 15 mars 2018)

16. « Pendant des années, le Pentagone a financé un programme secret sur les OVNI » [archive], sur Le Parisien, 16 décembre 2017 (consulté le 15 mars 2018)

17. a et b David Ramasseul, « Révélations sur le programme ovni du Pentagone » [archive], sur Paris Match, 17 décembre 2017 (consulté le 15 mars 2018)

18. « Le Pentagone reconnaît avoir enquêté sur les ovnis pendant des années » [archive], sur Le Monde, 18 décembre 2017 (consulté le 15 mars 2018)

19. Leïla Marchand, « Le Pentagone reconnaît l’existence d’un programme enquêtant sur les ovnis » [archive], sur Les Échos, 18 décembre 2017 (consulté le 15 mars 2018)

20. « Le Pentagone reconnaît l'existence d'un programme d'étude des ovnis » [archive], sur Ouest-France, 18 décembre 2017 (consulté le 15 mars 2018)

21. a, b, c et d [vidéo] Un pilote de chasse US décrit sa rencontre incroyable avec un OVNI (VOSTFR) [archive] sur Vimeo

22. a et b (en) Helene Cooper, Leslie Kean et Ralph Blumenthal, « Glowing Auras and 'Black Money’: The Pentagon’s Mysterious U.F.O. Program » [archive] [« Lueur rayonnante et argent noir : les mystérieux ovnis du Pentagone »], sur The New York Times, 16 décembre 2017 (consulté le 15 mars 2018)

23. a et b (en) Joby Warrick, « Head of Pentagon's secret 'UFO' office sought to make evidence public » [archive] [« Le directeur du bureau d'étude secret des ovnis du Pentagone cherche à relâcher publiquement les preuves »], sur The Washington Post, 16 décembre 2017 (consulté le 15 mars 2018).

24. a et b (en) Bryan Bender, « The Pentagon's Secret Search for UFOs » [archive] [« La recherche secrète du Pentagone sur les ovnis »], sur Politico, 16 décembre 2017 (consulté le 15 mars 2018)

25. (en) Ralph Blumenthal, « On the Trail of a Secret Pentagon U.F.O. Program » [archive] [« Sur la piste du programme secret du Pentagone sur les ovnis »], sur The New York Times, 18 décembre 2017 (consulté le 15 mars 2018)

26. (en) Samuel Osborne, « Pentagon admits it ran secret multimillion-dollar UFO programme between 2007 and 2012 » [archive] [« Le Pentagone admet avoir financé un programme secret sur les ovnis de plusieurs millions de dollars entre 2007 et 2012 »], sur The Independant, 17 décembre 2017 (consulté le 15 mars 2018)

27. (en) Don Lincoln, « Keep looking for UFOs » [archive] [« Continuez à chercher des ovnis »], sur CNN, 21 décembre 2017 (consulté le 16 mars 2018)

28. (en) « The Modern Search for U.F.O.s » [archive] [« La quête moderne des ovnis »], sur WNYC, 22 décembre 2017 (consulté le 16 mars 2018)

29. (en) Dennis Overbye, « U.F.O.s: Is This All There Is? » [archive] [« Ovnis : est-ce là tout ce qu'il y a à voir ? »], sur The New York Times, 29 décembre 2017 (consulté le 16 mars 2018)

30. (en) « The UFO Spotter: Navy pilots used Raytheon tech to track a strange UFO » [archive] [« Le dénicheur d'ovni : Des pilotes de la Navy ont utilisé une technologie Raytheon afin de poursuivre un étrange ovni »], sur Raytheon, 20 décembre 2017 (consulté le 16 mars 2018).

Sources :
Wikipedia
www.thenimitzencounters.com
Page FB The Nimitz Encounters[/center]

_________________
Les outils du Forum:
Conditions d'utilisation
Guide d'utilisation
Plan
Revenir en haut Aller en bas
https://www.forum-ovni-et-eva.com/
 
Cas - L'incident du Nimitz
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OVNIs et Êtres vivants d'ailleurs :: Dossiers et Informations :: Aéronefs et Phénomènes non identifiés-
Sauter vers: