OVNIs et Êtres vivants d'ailleurs
Bonjour, bonsoir Invité(e),

Une inscription permet l'accès complet au Forum. Vous y trouverez des informations, des témoignages et des discussions sur les Phénomènes de contact et d'enlèvement et les Phénomènes Aérospatiaux non identifiés. Phénomènes vécus par de nombreux témoins et expérienceurs partout dans le monde.

Nous abordons ouvertement une vision complémentaire à l'ufologie conventionnelle et un débat pragmatique. En plus de l'aspect matériel des phénomènes, pensez l'intelligence étrangère qui interfère avec la conscience humaine. C'est important pour pouvoir avancer. Changez votre regard!

Bienvenue,

L'Équipe du forum



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesTémoignerS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Le Syndrome de Post Abduction SPA Description (En-Fr)

Aller en bas 
AuteurMessage
Alpha Centauri
Admin
Alpha Centauri

Age : 36
Messages : 570
Date d'inscription : 07/06/2015
Localisation : Liège, Belgique

Le Syndrome de Post Abduction SPA Description (En-Fr) Empty
MessageSujet: Le Syndrome de Post Abduction SPA Description (En-Fr)   Le Syndrome de Post Abduction SPA Description (En-Fr) Lien_grisVen 25 Mar - 0:22

Post Abduction Syndrome (PAS) Description of an Emerging Syndrome - Le Syndrome de Post Abduction (PAS) Description d'un Syndrome Émergent (En-Fr)

Grâce à l'aimable autorisation de l'auteur Rose Hargrove, infirmière aux USA pour la publication de la traduction française. Document original à venir.

Le Syndrome Post Abduction (SPA). Description d'un syndrome émergent.

Observations

Le Syndrome de Post Abduction (SPA)
Description d'un syndrome émergent
Proposé par Rose Hargrove, infirmière reconnue (RN)
14/02/2000

Cette proposition d'un syndrome nouveau et émergent tentera de définir l'ensemble des symptômes et des comportements que développent certains individus en réponse au phénomène d'enlèvement alien.

Le Syndrome de Post Abduction (SPA) (Westrum, 1986) est un trouble anxieux qui est étroitement lié au Trouble de Stress Post Traumatique TSPT (APA, 1994). Il est caractérisé par la réexpérience de l'enlèvement liée à des souvenirs, fragments ou distorsions de ces souvenirs et est accompagné de symptômes d'anxiété accrue et d'évitement de stimuli liés aux souvenirs d'enlèvement ou aux événements liés à l'enlèvement. La personne concernée peut connaître des niveaux d'anxiété qui interfèrent dans le fonctionnement dans des domaines personnels, professionnels ou sociaux.

Caractéristiques de diagnostic

La caractéristique requise du Syndrome de Post Abduction est le développement d'une symptomatologie en relation avec l'expérience du phénomène d'abduction alien qui est souvent en cours, contrairement au Trouble de Stress Post-Traumatique TSPT ou au Trouble de Stress Aigu (APA, 1994), où le facteur de stress est généralement un phénomène discret et limité dans le temps qui n'est pas répété dans la vie de l'individu. Le SPA dans la plupart des cas est le résultat de la sensation ou de la mémoire d'être emmené de force ou sans consentement par des entités extraterrestres ou inter-dimensionnelles et des procédures physiquement intrusives ou invasives  associées à ces entités présumées. Les abductés auront une peur perçue de menace de mort ou actuelle, des blessures graves (APA, 1994), une menace à leur intégrité physique. Ils peuvent assister à l'enlèvement d'une autre personne, en apprendre davantage ou avoir une association étroite avec les expériences d'enlèvement d'un membre de la famille ou d'une autre personne associée proche. La réponse de la personne aux événements doit impliquer la peur intense, l'impuissance ou l'horreur (APA, 1994). Chez un enfant ou un adulte avec une structure de la personnalité sous-développée, la réponse peut se manifester en comportements désorganisés ou agités.

Symptômes caractéristiques

  • Réexpérience persistante de l'évènement traumatique caractérisée par des flashbacks (APA, 1994).
  • Évitement persistant des stimuli associés au traumatisme (APA, 1994).
  • Déni de l'événement.
  • Interprétant l'évènement autrement -"blackout", être perdu, etc.
  • Évitement phobique des lieux ou situations où le contact a eu lieu.
  • Abstention de sommeil au moment où le contact a eu lieu -sommeil dans la journée.
  • Réaction émotionnelle à la littérature, aux images ou aux vidéos d'entités aliens, par exemple, en retournant les livres avec une image d'un alien ou d'OVNI qui peut inclure de les éviter (Bryant, 1991).
  • Engourdissement d'émotions et de réactivité caractérisé par l'incapacité à ressentir de l'intimité, du plaisir, ou à exprimer des émotions -anesthésie émotionnelle (APA, 1994, Bryant, 1991).
  • Diminution d'intérêt ou participation moindre aux activités auparavant bénéfiques (APA, 1994).
  • Peut avoir un sentiment d'avenir raccourci -pas d'expectative d'événements de vie normaux, ou d'une durée de vie normale (APA, 1994).
  • Peut craindre un enlèvement sans retour ou un long enlèvement.
  • Symptômes d'anxiété qui persistent - hypervigilance, réaction de sursaut exagérée, irritabilité et attaques de panique (APA, 1994).

Remarque: Le SPA diffère du TSPT en ce que les enlèvements peuvent se produire depuis la petite enfance, il est difficile de déterminer précisement quand le traumatisme a commencé, comme dans le TSPT où [dans lequel?] il y a un événement traumatique précis et identifiable.

Les symptômes d'anxiété comprennent, mais ne limitent pas à: (APA, 1994)

  • Troubles de sommeil -difficultés d'endormissement ou pour rester endormi, Hypervigilance, Réponse en sursaut exagérée, Insomnie, Cauchemards très vifs.
  • Crises de panique, Phobie alien, Agitation constante et rumination.
  • Difficulté de concentration.
  • Durée des symptômes de plus d'un mois.

Prescripteurs -Les prescripteurs peuvent être utilisés pour indiquer le début et la durée (APA, 1994).

  • Aiguë: ce prescripteur doit être utilisé lorsque les symptômes sont présents depuis moins de trois mois.
  • Chronique: ce prescripteur doit être utilisé lorsque les symptômes durent trois mois ou plus.
  • Début différé: ce prescripteur indiquerait qu'au moins six mois se sont écoulés entre l'événement traumatique et l'apparition des symptômes refoulés.

Caractéristiques associées et troubles

Contrairement au Syndrome de Stress Post-Traumatique où la culpabilité du survivant peut être présente, il peut y avoir la culpabilité d'être différent, ou de contribuer à des facteurs qui causent les enlèvements à se produire soit au sujet soit envers les membres de la famille.
                    
Les manifestations suivantes du SPA peuvent présenter:

  • Réticence à entrer en relation.
  • Évitement phobique de situations qui rappellent à la personne l'enlèvement, telles que: ascenseurs, escaliers mécaniques, cabinets médicaux, examens physiques (de nombreuses femmes évitent les examens gynécologiques ou deviennent extrêmement anxieuses quand des examens gynécologiques sont effectués), chaises et examens de dentiste (Jacobs, 1992).
  • Les personnes avec le SPA s'engagent à éviter le soin médical au détriment de leur santé.
  • Évitement de photos et/ou livres sur les OVNIs et les aliens.
  • Problèmes conjugaux ou relationnels tels que: culpabilité à l'implication éventuelle de sentiments de leur partenaire de colère et de ressentiment par le partenaire en ce qui concerne les aspects gynécologiques/sexuels de l'enlèvement, et/ou de sentiments de culpabilité par le partenaire liés à l'incapacité de protéger l'abducté (Jacobs, 1992).
  • Les parents peuvent éprouver de la culpabilité et de la colère à l'éventuelle implication de leurs enfants ou petits-enfants.
  • Difficultés occupationnelles -peuvent être une perte d'emploi due à l'obsession constante d'activité de souvenirs d'enlèvement et au niveau de la symptomatologie du SPA (conversation, Jacobs, 1999).
  • Comportements auto-destructifs et impulsifs de retrait social, changements de personnalité, troubles de panique, agoraphobie, Trouble obsessionnel-compulsif ou comportements ou rituels répétitifs, dépression, trouble de somatisation, abus de substance/dépendance -dans un effort d'automédication pour réduire l'anxiété ou le sommeil qui peut commencer tôt, recherche constante de réponses aux questions qu'ils ne sont pas en mesure d'exprimer (conversation, Jacobs, 1999).
  • Les abductés peuvent ressentir une certaine partie de leur psychisme est aliénée d'elle-même, en raison d'inaccessibilité de la mémoire des expériences d'enlèvement ou d'une mémoire de l'enlèvement partielle ou déformée.

Certains remèdes que les abductés peuvent employer sont:

  • Participation à des groupes religieux fondamentalistes (Bryant, 1991).
  • Programmes de groupe d'entraide, Groupes spirituels New Âge, Programmes d'entraide, Thérapies d'états de conscience altérée, Retours répétés dans les zones où les enlèvements ont eu lieu (Bryant, 1991).
  • La personne peut développer un intérêt obsessionnel aux aliens et OVNIs (Bryant, 1991).
  • La personne peut demander de l'aide de la part de la communauté psychothérapeutique seulement si elle est étiquetée comme malade mentale (Jacobs, 1992).

Évaluation du SPA
            
Tests de laboratoire proposés (APA, 1994) Glucose sérique, Calcium, Niveaux de phosphate, études
de la thyroïde et électrocardiogramme EGC, Niveaux de catécholamines urinaires peuvent aider à exclure d'autres troubles, Test de drogue dans l'urine peut être utile.

Constatations médicales
            
Insomnie, tremblements, douleurs musculaires et douleurs, spasmes musculaires, mains moites, bouche sèche, tachycardie généralisée et sensation subjective de palpitations, étourdissements, hyperventilation ou difficulté à respirer, fréquence urinaire, dysphagie, douleurs abdominales, diarrhée, hypertension possible, chez les femmes problèmes gynécologiques, possibles tests de grossesse positifs avec fœtus manquants inexpliqués, apparition inexpliquée de lésions étranges: cicatrices, ecchymoses ou brûlures (notamment génitales) (conversation, Jacobs, 1999), douleurs abdominales, adhérences abdominales, malposition des ovaires, douleur au dos ou articulaire sans mémoire de blessure physique, problèmes de sinus et irritations oculaires possibles.

Caractéristiques de culture spécifique et âge

Les jeunes enfants peuvent se rappeler vivement de monstres qui viennent dans leur chambre la nuit. Les enfants, les adolescents et les adultes peuvent développer la peur d'aller au lit la nuit et la peur de dormir dans leur propre chambre à coucher (conversation, Jacobs, 1999). Les enfants peuvent exprimer leurs expériences d'enlèvement dans leur création artistique ou style de jeu (Bryant, 1991). Les enfants peuvent exprimer la crainte qu'ils peuvent être retirés de leurs parents par les aliens. Il existe aussi la possibilité réelle où les enfants pourraient être retirés de leur parents par des organismes de services sociaux, si les parents racontent ouvertement leurs propres expériences d'abduction. Souvent, les enfants qui ont été enlevés par les aliens rapportent que les aliens sont leurs vrais parents (Cela a été fréquemment rapporté par des enfants et des adultes se rappellant de souvenirs d'enfance et peut être en réalité un stratagème pour gagner la coopération de l'enfant étant donné que les enfants d'un jeune âge sont plus difficiles à contrôler pour les aliens) (conversation, Jacobs, 1999). Les enfants peuvent abriter la croyance qu'ils ne granditront pas en adultes. Les enfants peuvent aussi être disposés à témoigner de l'enlèvement de leurs parents, générant des sentiments de choc, de peur intense, et de colère parce que leurs parents sont incapables de les protéger. Ils peuvent aussi croire qu'ils sont en quelque sorte la cause pour leurs parents ou frères et sœurs d'être enlevés. Les enfants peuvent grandir avec un sentiment fort qu'ils ne sont pas d'ici et que la terre n'est pas leur "vraie" maison, ou que l'un ou les deux parents n'est pas/ne sont pas lié(s) à eux biologiquement (Conversation, Jacobs, 1999).

Il sera difficile d'évaluer les variables culturelles comme ce phénomène n'a jamais été étudié en psychologie ordinaire et les personnes du monde occidental qui signalent leur activité d'abduction sont généralement considérées comme ayant une psychopathologie (Jacobs, 1992). [Pour] [Dans le cas ou omettre?] les peuples autochtones, les rapports d'enlèvement sont vues comme un signe de contact avec le monde spirituel ou un phénomène magique.

Le SPA peut se produire à tout âge et la durée du trouble peut varier de trois à six mois à plusieurs années. La fréquence des enlèvements et la variable  du souvenir conscient des abductions peuvent influencer la sévérité et la résolution. Le trouble peut se développer, et le fait souvent, en l'absence d'autres psychopathologies.

Traitement
           
La réduction de l'anxiété et le traitement de la dépression sont des considérations primordiales. Pour les personnes dont le déni n'est pas essentiel au maintient d'un style de vie fonctionnel, la récupération de la mémoire peut mener à la normalisation de leur style de vie. La régression hypnotique doit être menée avec beaucoup de prudence en utilisant un dépistage approprié et avec une tentative de minimiser la confabulation (Jacobs, 1992). Actuellement, la régression hypnotique avec un hypnotiseur/thérapeute/chercheur compétent est la méthode de choix (conversation, Jacobs, 1999).

Un système de soutien est un facteur essentiel dans la résolution du SPA.

Les personnes avec une activité d'abduction fréquente et intense peuvent approcher la normalisation, toutefois, quand l'activité est intense, les symptômes du SPA peuvent augmenter (Jacobs, 1992).

Un facteur important est le sommeil. Les troubles du sommeil sont fréquents dans la population abductée, causés par la phobie du sommeil et l'activité d'abduction très active. La privation de sommeil prolongée peut entraîner une diminution des niveaux de sérotonine prédisposant la personne à la dépression clinique et compromet le système immunitaire (conversation, Jacobs, 1999).

Prévalence

La plupart des enlevés ne sont pas conscients de leurs abductions et ceux qui ont une conscience partielle considèrent leurs expériences en tant que des phénomènes spirituels ou occultes. Dans la population d'enlevés qui sont au courant ou soupçonnent que des abductions se produisent, certains considèrent leurs expériences comme des événements spirituels et une autre partie d'abductés vera leurs expériences comme un traumatisme et une partie de ceux-ci développera des symptômes cliniques du SPA.

Bibliographie

American Psychiatric Association. Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders. Fourth Edition, Washington, D.C.: American Psychiatric Association, 1994.
Posttraumatic Stress Disorders: A Handbook For Clinicians. Edited by Tom Williams Psy. D. Cincinnati: Disabled American Veterans, 1987.
Healing Shattered Reality: Understanding Contactee Trauma. Alice Bryant and Linda Seebach, M.S.W. Tigard, OR: Wildflower Press, 1991.
Secret Life: Firsthand Accounts of UFO Abductions. David M. Jacobs, Ph.D. New York: Simon & Schuster, 1992.
The Threat. David M. Jacobs Ph.D. New York: Simon & Schuster, 1998
" Rose Hargrove

_________________
Les outils du Forum:
Conditions d'utilisation
Guide d'utilisation
Plan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.forum-ovni-et-eva.com/
 
Le Syndrome de Post Abduction SPA Description (En-Fr)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'éducation des parents en post-opératoire
» Le syndrome de Nietzsche
» Syndrome de Randall + myélome
» Syndrome de Reye et Aspirine
» ~ Abduction de Travis Walton ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OVNIs et Êtres vivants d'ailleurs :: Dossiers et Informations :: Êtres Vivants d'ailleurs :: Contact, Enlèvement et Hybridation-
Sauter vers: