OVNIs et Êtres vivants d'ailleurs
Bonjour, bonsoir Invité(e),

Une inscription permet l'accès complet au Forum. Vous y trouverez des informations, des témoignages et des discussions sur les Phénomènes de contact, d'enlèvement et d'hybridation alien/humain et les Phénomènes Aérospatiaux non identifiés. Phénomènes vécus par de nombreux témoins et expérienceurs partout dans le monde.

Nous abordons ouvertement une vision complémentaire aux phénomènes et un débat pragmatique. En plus de l'aspect matériel des phénomènes, pensez l'intelligence étrangère qui interfère avec la conscience humaine. C'est important pour pouvoir avancer. Changez votre regard.

Bienvenue !

L'Équipe du forum



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesTémoignerS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Des scientifiques citoyens observent un nuage de comètes (En-Fr)

Aller en bas 
AuteurMessage
Alpha Centauri
Admin
Alpha Centauri

Age : 36
Messages : 571
Date d'inscription : 07/06/2015
Localisation : Liège, Belgique

Des scientifiques citoyens observent un nuage de comètes (En-Fr) Empty
MessageSujet: Des scientifiques citoyens observent un nuage de comètes (En-Fr)   Des scientifiques citoyens observent un nuage de comètes (En-Fr) Lien_grisMar 1 Déc - 12:34

Des scientifiques citoyens observent un nuage de comètes orbitant autour d'une étoile lointaine

Publié par Jacob Aron le 18 septembre 2015, soit une semaine après la parution du document scientifique de l'équipe scientifique qui a analysé le flux lumineux de l'étoile 8462852 ( Où est le flux de l'étoile KIC 8462852? (En-Fr)

Citizen scientists catch cloud of comets orbiting distant star" (En):
 

Des scientifiques amateurs découvrent un nuage de comètes autour d'une étoile lointaine

Un groupe d'astronomes amateurs peut avoir repéré un nuage massif de comètes en orbite autour d'une étoile lointaine.
Le télescope spatial chasseur d'exoplanètes Kepler de la NASA a passé quatre années à observer attentivement le même coin du ciel, à la recherche de toutes les étoiles qui variaient en luminosité. Ces variations se produisent quand une planète en orbite passe devant l'étoile, et la mesure de leur taille et fréquence de passage fournit aux astronomes des données sur la planète.
La plupart des données de Kepler sont traitées automatiquement par des algorithmes à la recherche de informations répétitives, mais un site Web appelé Planète Hunters permet aux citoyens d'inspecter les données à l'oeil nu dans un effort pour repérer quelque chose d'inhabituel.
Les données d'une étoile, connue sous le nom KIC 8462852, était si étranges que les gens ont commencé à l'étiqueter de «bizarre» et «curieuse». Les planètes en orbite bloquent la lumière de leur étoile pour quelques heures ou quelques jours à des intervalles réguliers qui correspondent à la durée de leur orbite. Mais cette étoile semblait avoir eu deux petits creux en 2009, une grande diminution étrangement asymétrique d'une durée d'une semaine en 2011 et une série de nombreux creux pendant trois mois en 2013, réduisant la luminosité de l'étoile parfois de 20 pour cent.

Expliquer le signal

"Le plus incroyable est qu'il s'agissait de données réelles", dit Tabetha Boyajian de l'Université Yale, qui a dirigé une équipe d'astronomes enquêtant sur le signal. Mais après avoir vérifié et revérifié tout ce qui aurait pu mal se passer avec le télescope, ils ont décidé que le signal devait être réel - et ont été contraints de trouver une explication. "Nous nous sommes gratté la tête. Pour toute idée qu'on a eue, il y avait toujours quelque chose qui allait à son encontre."
Avec l'aide d'observations prises au sol, l'équipe a exclu la variabilité de l'étoile elle-même ou des interférences provenant d'autres étoiles proches. Au lieu de cela, ils ont décidé que l'étoile était couverte par des amas de poussières. Mais d'où vient la poussière?
De collisions dans une ceinture d'astéroïdes autour de l'étoile, ou un choc entre deux grands corps comme celui imaginé pour avoir produit la Terre et la Lune dans notre système solaire, n'auraient pas pu produire tous les creux de lumière stellaire.
Ayant travaillé toutes les autres possibilités, l'équipe a conclu que l'hyppothèse la plus probable est une famille d'exocomètes passée près de l'étoile et disloquée par sa gravité, produisant d'énormes quantités de poussières et de gaz. Si les comètes sont sur une orbite excentrique en passant devant l'étoile tous les 700 jours ou plus, brisées et étalées comme elles le sont, cela pourrait expliquer tous les creux dans les données.

Feux d'artifice à l'échelle cosmique

KIC 8462852 est environ 50 pour cent plus grande que notre Soleil, alors si cette hypothèse est correcte, le nuage de poussière serait plutôt grand. Ce serait un spectacle impressionnant de près, dit Boyadjian. Quelque chose de cette taille dans notre système solaire pourrait occulter une quantité importante de la lumière du soleil. Lorsque la Terre traverse les nuages de débris laissés dans l'espace interplanétaire par des comètes de passage, nous obtenons des pluies de météores. Il n'y a aucune preuve d'une planète dans le système KIC 8462852, mais quelqu'un situé sur un tel monde passant à travers le nuage de poussière serait fasciné par ce spectacle lumineux, dit Boyadjian. "L'ampleur de la pluie de météorites serait énorme, comme un feu d'artifice à l'échelle cosmique."
Davantage de données nous aideront cerner la vraie nature de cette étrange signal. Kepler a cessé de fonctionner correctement en 2013, aussi l'équipe n'a pas été en mesure de suivre l'étoile aussi bien qu'elle le souhaitait. Il n'y a plus d'observation de l'étoile depuis avril 2015, quand les prochains creux auraient pu se produire, mais l'équipe a l'intention de garder un œil en mai 2017. "Il est vraiment frustrant de constater que la courbe de lumière est devenue vraiment, juste vraiment excitante avant que la mission Kepler s'arrête.", dit Boyadjian.
Pourtant, l'équipe dit que Planets Hunters a joué un rôle dans la recherche de ce signal en premier lieu. Il pourrait y avoir plus de bizarreries qui se cachent dans les données que nous avons déjà. "Planet Hunters a peut-être traversé environ  la moitié des courbes de lumière de Kepler, donc il y a encore beaucoup choses à voir et à classer", dit Boyadjian.

Source: https://www.newscientist.com/article/dn28191-citizen-scientists-catch-cloud-of-comets-orbiting-distant-star/

_________________
Les outils du Forum:
Conditions d'utilisation
Guide d'utilisation
Plan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.forum-ovni-et-eva.com/
 
Des scientifiques citoyens observent un nuage de comètes (En-Fr)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos scientifiques prévoient que de nombreuses comètes viendront en 2014. Tandis que ces comètes se r
» Nuage, brouillard, brume, buée
» Chasse aux comètes, je veux en être !
» Etudes scientifiques actuelles et récentes
» Claude Poher : "Les ovni ? Les scientifiques s’en moque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OVNIs et Êtres vivants d'ailleurs :: Débats et Spéculations :: Spéculations ufologiques-
Sauter vers: